Compléments

Sites intéressants à consulter :

Maison natale de Karl May à Hohenstein Ernstthal

Le petit musée avec une grande collection

L'enfance et la Jeunesse de Karl May ont été particulièrement marquées par les villes de Hohenstein et d'Ernstthal. Une multitude de maisons, de bâtiments et de localités sont indissociables du nom Karl May.

  • Généralités
  • Histoire de la Maison Karl May
  • Exposition permanente
  • Cave et jardin
  • Exposition temporaire
  • Autour du musée
  • Se restaurer

Actualités du musée


Le musée à rouvert ses portes le 29 mai 2015.

cliquez ici pour lire les articles de presse puis pour refermer la fenêtre.

Une nouvelle exposition avec les racines dans le passé et la tête tournée vers l'avenir :

Réouverture du musée de la maison natale de Karl May le 29 mai 2015

Réouverture du musée de la maison natale de Karl May le 29 mai 2015 Permettez, Dr Karl May ...

Hier, l’écrivain de romans d’aventures a lui-même rouvert sa maison natale transformée en musée à Hohenstein-Ernstthal. Karl May a accueilli les nombreux visiteurs avec un « Entrez, chers invités ». Bien sûr, derrière l’homme grisonnant avec le regard des années 1900 ne se trouvait pas le vrai Karl May, mais l’acteur Dresde Robby Langer. Après plusieurs mois de rénovation, le Musée installé dans la maison natale de l’auteur (1842-1912) a accueilli à nouveau des visiteurs hier. Les coûts de la rénovation se montent à 380.000 euros. « C’est de l’argent bien dépensé », a déclaré le conseiller municipal Dirk Trinks chef de groupe de la CDU. Les conseillers de la ville d’Hohenstein-Ernstthal ont été parmi les premiers visiteurs. Trinks : « L’héritage du célèbre fils de notre ville est important pour nous. » Trinks espère désormais de 5.000 à 6.000 visiteurs du musée chaque année. (erki) Photo : A. KRETSCHEL


FreiePresse

Howgh ! la maison de May ouvre à nouveau aujourd’hui. 30 ans après son ouverture, le Musée a été réhabilité pour 380 000 €. « Freie Presse » a déjà jeté un coup d’œil dans les nouvelles salles d’exposition en avance.

plaque commémorativeHohenstein-Ernstthal. Un crâne de bison orne le comptoir. Un fusil est accroché dessous. De nombreuses bouteilles de whisky attendent les Cow-boys fatigués. Dans cette atmosphère, les visiteurs du Musée Karl May peuvent à partir d’aujourd’hui se plonger dans le monde de l’écrivain de romans d’aventures. Après neuf mois de fermeture, la rénovation et la mise en place de nouvelles salles d’exposition, la maison natale de l’auteur de renommée mondiale (1842-1912) de Hohenstein-Ernstthal sera à nouveau ouverte ce soir.

La vie de May au cœur de l’exposition
Souvent la perception de Karl May est réduite à Winnetou et à l’Ouest sauvage — le point de départ de la nouvelle exposition permanente à Hohenstein-Ernstthal est cependant une étroite chambre de tisserand. Au premier étage du musée, on peut entendre le bruit de la machine à tisser, des bruits de cuisine et celui d’un bébé en pleurs comme bruit de fond. Les murs de l’atelier de tissage de l’ancienne exposition ont été repeints avec une couleur brunâtre pour se rapprocher encore plus de 1842, époque à laquelle est né l’écrivain dans l’étroite maison de tisserand.
Les observateurs pourront admirer au deuxième étage le casque colonial, que Karl May portait souvent lors de son voyage en Orient (1899/1900). Des photos et des cartes géographiques illustrent aussi le deuxième voyage extra-européen de l’auteur en Amérique du Nord. Un ensemble de huit panneaux d’information décrivent la vie de Karl May — du pauvre fils de tisserand à sa réussite comme écrivain de romans d’aventures.

Écouter Karl May en chinois
Une petite salle est exclusivement consacrée aux éditions en langues étrangères des œuvres de May. Les visiteurs peuvent écouter des traductions de Karl May en chinois, français ou tchèque. Sur la peinture murale dans le grenier se une reproduction d’un salon de l’Ouest sauvage. Au « bar » les visiteurs peuvent obtenir à l’aide d’écrans tactiles des informations sur les films de May, les pièces de théâtre ou de timbres postaux. Dans une vitrine une coiffe indienne et une réplique du « tueur d’ours » qui selon les livres de May est le deuxième fusil d’Old Shatterhand attirent les regards.
« Le musée est maintenant plus ordonné et mieux structuré et présente encore plus de contenu qu’avant la rénovation » explique la responsable de l’exposition Sandy Borrmann. En gros la transformation à coûtée 300 000 euros et 80 000 euros pour la refonte de l’exposition. Sur une surface d’une centaine de mètres carrés seulement il manque encore, selon la conceptrice, une offre spécifique pour les enfants. Toutefois, celle-ci pourrait être ajoutée par la suite dit la responsable âgée de 39 ans. Selon son avis il est important que la maison soit maintenant remplie de vie.

La réouverture de la maison Karl May aura lieu aujourd’hui à 18 heures. Le musée sera ouvert aujourd’hui jusqu’à 20 heures, demain de 10 à 20 heures, le dimanche de 10 à 17 heures. L’entrée est gratuite. En outre, le 15e festival Karl May se déroulera sur la place de Neumarkt à partir de 18 heures aujourd’hui et demain à partir de 14 heures.

Publié le 29.05.2015 (par Bettina Nöth)

Traductions réalisées par le webmestre
Retour aux onglets

Généralités sur le musée

Lien rapide vers : Coordonnées du musée - Accès au musée - GoogleMap - Horaires d'ouverture et prix d'entré

Directeur du musée M. André NeubertTout programme de visite de la Saxe doit impérativement comporter une visite au berceau « d'Old Shatterhand », le très controversé et surtout très aimé auteur de romans d”aventures : Karl May.
L'ancienne maison de tisserand, vieille d'environ 300 ans et large de 4,25 mètres, présente a ses nombreux visiteurs une collection captivante d'objets anciens et comme pour un voyage dans le temps les transporte à l'époque de Karl May.

À travers de nombreuses éditions originales, des manuscrits, des documents et objets de la vie courante et par un coup d’œil dans la pièce de travail et de vie de la famille May le visiteur découvre l’environnement austère dans lequel Karl May a débuté sa vie. C’est un musée très familial avec une ambiance très conviviale, le visiteur se sent presque chez lui.

Lors de la visite de la maison natale de Karl May Winnetou.fr a été particulièrement bien accueilli par M. André Neubert le directeur du Musée. Il a autorisé la visite de l'ensemble des expositions (permanente et temporaire) ainsi que la prise de photos.

André Neubert est diplômé d'histoire et membre du Conseil consultatif et scientifique de la Maison Karl May et de la société Karl May. Depuis 1993, il est le directeur de la Maison Karl May à Hohenstein-Ernstthal.

Fleche

Coordonnées du musée

Adresse : Karl-May-Str. 54, 09337 Hohenstein-Ernstthal
Téléphone : +49 (0) 3723/42159
Courriel : karl-may-haus@hohenstein-ernstthal.de

Latitude : 50°48'1.65" N - Longitude : 12°43'9.66" E
Code Google : 50.800485, 12.719322

Accès au musée

Plan hohenstein-ernstthal Pour vous rendre au musée vous pouvez utiliser les moyens de transport suivants :

Automobile :

  • Autoroute (A 4) Eisenach – Dresden : sortie Hohenstein-Ernstthal (5 km) ou sortie Wüstenbrand (8 km).
  • Autoroute (A 72): Hof – Plauen – Chemnitz : sortie Hartenstein (ca. 20 km) ou sortie Stollberg (environ 20 km).
  • Route (B 173) Dresden – Chemnitz – Zwickau – Hof
  • Fernstraße (B 180) Stollberg – Altenburg

Des places de parking sont disponibles près du musée (parking pour bus à 100 mètres rue Neumarkt)

Train de banlieue : Prendre la ligne Nürnberg – Hof – Plauen – Zwickau – Chemnitz – Dresden.
Bus : Prendre la ligne a partir d'Altenburg, Mittweida, Chemnitz, Oelsnitz/Erzgeb., Glauchau, Stollberg & Zwickau.

Localisation des sites sur GoogleMap


Retour aux onglets

Horaires d'ouverture et tarifs d'entrée du musée Karl May

Le musée de la maison natale de Karl May est ouvert du mardi au dimanche de 10 h 00 - 17 h 00.

Tarifs d'entrée

Tarifs du musée
Tarif normal :
Adulte et retraité : 3,00 Euros
Tarif réduit * : 1,00 Euros
Enfants accompagnés par un adulte et jeunes jusqu'à 18 ans : Gratuit

Autorisation photo-vidéo : 1,00 Euro
Tarif de groupe à partir de 10 Personnes :
Adulte : 2 Euros
Tarif réduit * : 0,75 Euros
Enfant / écolier (4 à 16 ans) : 2,70 Euros

Autres prestations (sur réservation) :
Visite guidée (jusqu'à 25 personnes ): 20 Euros
Lecture de livres (1 heure) : 40 Euros
Exposé avec diapositives (1 heure) : 40 Euros
Randonnée : 40 euros / heure entamée

* sur présentation d'une pièce d'identité (Apprentis, étudiants, militaires et personnes effectuant un service civil, personne en recherche d'emploi, handicapés et titulaires du pass family de la Saxe).


Retour aux onglets

La maison natale de Karl May


Histoire de la maison de Karl May

Maison natale de Karl May
La Maison Karl May en 1910 et de nos jours

Une gravure datant de l’année 1688 ainsi que d’autres sources laissent penser qu’un bâtiment d’un étage se trouvait déjà à cette époque à l’endroit de la maison natale de Karl May.
Après plusieurs changements de propriétaires, la mère de Karl May, Christiane Wilhelmine May a hérité de la maison en 1838 de sa grand-tante Marie Rosine Klemm née Claus .

Le 25 février 1842, vers 22 heures, Karl May est né dans cette maison qui portait alors le numéro 122 de la rue basse (Niedergasse). Dans cette maison sont nés trois autres enfants : Christiane Friedericke (° 2 mai 1839 † 26 avril 1841), Friedrich Wilhelm (° 15 novembre 1840 † 11 janvier 1841) et Christiane Wilhelmine (° 28 mai 1844 † 30 avril 1932).

Le 15 avril 1845, la mère de May a vendu la maison pour 515 thalers afin de financer ses études de sage-femme à Dresde. La famille May s’installe alors dans un appartement loué près du marché d’Ernstthal.

plaque commémorativeLe 26 mai 1929 une plaque commémorative, réalisée par Carl Beyer, a été placée sur la façade de la maison et la rue dans laquelle se trouve la maison a été rebaptisée par la suite « Karl-mai-Straße ».

De 1983 à 1985 la maison a été reconstruite et une exposition permanente mise en place. Le 12 mars 1985 la maison de Karl May (Karl-May-Haus) a ouvert ses portes et présente une exposition sur la vie et l’œuvre de l’écrivain ainsi qu’une reconstitution des pièces d’habitation et de travail de la famille May.

Le 25 février 1987 s’est tenue la première exposition temporaire qui depuis lors marque la date anniversaire de la naissance de Karl May dans cette maison. Le 10 octobre 1987 le « Conseil consultatif scientifique » (Wissenschaftliche Beirat Karl-May-Haus) de la maison de Karl May a été créé.

Le 15 septembre 1997, le musée a dû fermer ses portes car lors de travaux sur le bâtiment un mauvais état général du toit a été constaté. La couverture devait être totalement enlevée pour permettre une rénovation complète de la charpente. Après plus de 5 mois de fermeture le musée à rouvert ses portes le 25 février 1998.

Le 25 février 2001 a été inauguré en face du musée (Karl-May-Str. 51) le « Lieu de rencontre Karl May » (Karl-May-Begegnungsstätte) qui offre aujourd’hui plus de 200 m² pour les expositions temporaires.

Le 25 février 2004, une nouvelle exposition ouverte vers l’international à été créée. Le bureau du 2e étage a été utilisé pour cette extension et ajoute 6 mètres carrés à l’exposition permanente.

En 2015, après plusieurs mois de rénovation, le musée installé dans la maison natale de Karl May (1842-1912) a été de nouveau ouvert aux visiteurs le 29 mai 2015. Le musée est maintenant plus ordonné et mieux structuré et présente encore plus de contenu qu’avant la rénovation. Les coûts de la rénovation se montent à 380.000 euros et 80 000 euros ont été nécessaires pour la refonte de l’exposition.

La maison natale de Karl May à travers le temps
Retour aux onglets

Exposition permanente dans la maison natale de Karl May

Lien rapide vers : Premier étage - Deuxième étage- Troisième étage

Exposition permanente

Maison natale Karl May en 1910Lorsque le visiteur pénètre dans le « Petit musée avec une grande collection » une atmosphère chaleureuse et familiale l’accueille. Les photos et les documents exposés dans le couloir du rez-de-chaussée racontent l’histoire de la maison et son lien avec le plus célèbre de ses résidents. Avant d’accéder au premier étage, dans la pièce à droite se trouve la caisse et la boutique du Musée. C’était l’ancienne chambre de la grand-mère paternelle dont Karl nous a parlé dans son autobiographie rédigée en 1910 : « Ma vie et mes aspirations » (Mein Leben und Streben).

(...) « Grand-mère, la mère de mon père, s’installe au rez de chaussée, où il y avait seulement une pièce avec deux fenêtres et la porte d’entrée. Derrière se trouvait un local avec un ancien tambour à laver qui est loué à d’autres personnes pour deux pfennig de l’heure » (...).
vue du rez-de-chaussée
Vue panoramique du rez-de-chaussée - Source : http://www.thorstengoerke.de/
vue de la boutique
Vue panoramique de la boutique - Source : http://www.thorstengoerke.de/
Retour aux onglets

Fleche

Premier Etage

Par un étroit escalier en colimaçon le visiteur accède à l’étage supérieur.

(…) « Au premier étage, les parents habitaient avec nous. Le métier à tisser et le rouet à bobiner se trouvait ici » (…).

Souvent la perception de Karl May est réduite à Winnetou et à l’Ouest sauvage — le point de départ de la nouvelle exposition permanente à Hohenstein-Ernstthal est cependant une étroite chambre de tisserand. Au premier étage du musée, on peut entendre le bruit de la machine à tisser, des bruits de cuisine et celui d’un bébé en pleurs comme bruit de fond. Les murs de l’atelier de tissage de l’ancienne exposition ont été repeints avec une couleur brunâtre pour se rapprocher encore plus de 1842, époque à laquelle est né l’écrivain dans l’étroite maison de tisserand.

La pièce de travail et de vie de la famille May a été reconstituée à cet étage. Cette représentation réaliste de la vie pénible d’un tisserand montre l’environnement social délabré de cette époque et permet au visiteur de se projeter dans la vie quotidienne des familles pauvres du XIXe siècle. Cette pièce révèle beaucoup plus sur Karl May et son œuvre que certains documents biographiques.

Comparaison métiers à tisser
Retour aux onglets

Fleche

Deuxième étage

(…) « Nous dormions au deuxième étage avec une colonie de souris et quelques autres rongeurs plus grands qui normalement habitaient le pigeonnier, mais venaient que le nuit pour nous rendre visite » (…)

Aujourd’hui, le premier étage est le cœur du Musée. Les étapes de la vie de Karl May et de son travail y sont exposés chronologiquement. De nombreux documents, objets et photos sont visibles dans les nombreuses vitrines. Toute la vie de Karl May se dévoile sous nos yeux pièce après pièce. Chaque nouvelle découverte nous fait entrer un peu plus dans son intimité en nous faisant découvrir sa vie très complexe, mouvementée comme ses romans.

Les visiteur pourront admirer le casque colonial, que Karl May portait souvent lors de son voyage en Orient (1899/1900). Des photos et des cartes géographiques illustrent aussi le deuxième voyage extra-européen de l’auteur en Amérique du Nord. Un ensemble de huit panneaux d’information décrivent la vie de Karl May — du pauvre fils de tisserand à sa réussite comme écrivain de romans d’aventures.

auditorium

L'auditorium

Dans une petite salle exclusivement consacrée aux éditions en langues étrangères, les visiteurs peuvent écouter la traductions des premières pages d'une oeuvre de Karl May en chinois, français ou tchèque et d'autres langues encore. Le dispositif d'écoute est piloté à l'aide d'une tablette numérique sur laquelle se fait le choix de la langue à écouter.

auditorium

Dans cette pièce se trouve également une importante collection de livre en langues étrangères. Le visiteur pourra admirer dans les vitrines des livres dans lesquelles l’auteur a été traduit depuis 1945. Le musée dispose actuellement d'exemplaires de livres traduits dans 38 langues. Une impressionnante frise murale regroupe les couvertures colorées des livres de Karl May publiés dans le monde entier.

Frise de couvertures

Vietnamien - Slovaque - Portugais - Serbo-Croate - Macédonien - Français
Slovène - Kurde - Japonais - Esperanto - Chinois - Lituanien.

Liste non exhaustive des traductions existantes : Afrikaans - albanais - Alemannisch (dialecte allemand) - anglais - bulgare - chinois - croate - danois - espagnol - espéranto - estonien - finnois - français - grec - hébreu - hongrois - Ido (langue dérivée de l'espéranto) - indonésien - islandais - italien - japonais - javanais - kurde - Latin - letton - lituanien - macédonien - néerlandais - norvégien - polonais - portugais - rhéto-roman (Suisse) - roumain - russe - serbe - slovaque - slovène - suédois - Sundanese - tchèque - turc - ukrainien - Vietnamien - Volapük - Yiddish.


Ancienne exposition

vue du musée
Vue panoramique du premier étage - Source : http://www.thorstengoerke.de/
Retour aux onglets

Fleche

Troisième étage

Malgré l’étroitesse de la maison il y a pourtant un petit troisième étage :

(...) « et tout en-haut sous le faîte du toit se trouvait un pigeonnier » (...).

Sur la peinture murale dans le grenier se une reproduction d’un salon de l’Ouest sauvage. Au « bar » les visiteurs peuvent obtenir à l’aide d’écrans tactiles des informations sur les films de May, les pièces de théâtre ou de timbres postaux. Dans une vitrine une coiffe indienne et une réplique du « tueur d’ours » qui selon les livres de May est le deuxième fusil d’Old Shatterhand attirent les regards.

Film d'animation DEFA


Ancienne exposition

Dans les premières années du Musée, cette pièce a été utilisée comme salle de lecture, pour permettre l’accès aux personnes intéressées à l’oeuvre de Karl May difficile à trouver au temps de la RDA. Le grenier rénové en 1997 et agrandi a permi avant le rénovtion d’exposer des décors qui ont servi pour la réalisation du film d’animation « La piste mène au lac d’argent » (Die Spur führt zum Silbersee).

Film d'animation DEFA

« La piste mène au lac d'argent » (Die Spur führt zum Silbersee) est un film de marionnettes allemand du Studio DEFA d'une durée de 84 minutes et réalisé en 1990 par Günter Rätz. Il est basé sur le roman « Le trésor du lac d'argent » de Karl May qu'il restitue fidèlement dans son esprit.
La bande annonce peut-être visionnée ci-dessous.

Loading the player ...

Les citations sont tiré de l'autobiographie « Ma vie et mes aspirations » (Mein Leben und Streben - 1910). Traduction réalisée par le webmestre.
Les vues panoramiques sont publiées avec l'aimable autorisation de Monsieur Thorsten Görke.

Retour aux onglets

Cave et jardin de la maison

Lien rapide vers : Jardin

Il ne faut pas quitter la maison Karl May sans avoir visité la cave et le petit jardin qui font, comme tout le reste, partie de la vie de Karl May.

La cave

(...) « Il y avait aussi une cave, mais elle était toujours vide. Une fois quelques sacs de pomme de terre se trouvaient dedans, ils n’appartenait pas à nous, mais à un des voisins qui n’avait pas de cave. Grand-mère pensait que ce serait beaucoup mieux si la cave lui appartenait et les pommes de terre à nous » (…)

De 1995 jusqu’à l’inauguration du lieu de rencontre Karl May la cave voûtée a servi de salle de réunion. Après l’assainissement des murs la cave abrite actuellement une scène extraite du « Le fantôme du buisson » (Das Buschgespenst). Ce récit a servi de base à la première adaptation cinématographique d'une œuvre de Karl May dans l'ex-Allemagne de l'est (DDR).

La cave de la maison natale de Karl May

Le jardin

Le petit jardin a été réaménagé selon la description de Karl May dans l'autobiographie « Ma vie et mes aspirations » (Mein Leben und Streben - 1910).

(...)« La cour était juste assez grande pour que nous, les cinq enfants, pouvions nous aligner sans heurter l'autre. Ici se trouvait la limite du jardin dans lequel il y avait un buisson de sureau, un pommier, un prunier et une mare que nous avons appelée "l'étang". (…)  En ce qui concerne "l'étang" il était richement habité, malheureusement pas avec des poissons mais des grenouilles. Nous les connaissions toutes individuellement, même à leur voix. Il y en avait toujours entre dix et quinze. » (…)
Vue panoramique du jardin
Vue panoramique du jardin - Source : http://www.thorstengoerke.de/
Le jardin de la maison natale de Karl May
Les citations sont tiré de l'autobiographie « Ma vie et mes aspirations » (Mein Leben und Streben - 1910). Traduction réalisée par le webmestre.
La vue panoramique est publiée avec l'aimable autorisation de Monsieur Thorsten Görke.

Retour aux onglets

Exposition temporaire

Lien rapide vers : Bureau de Werner Legère

La maison natale et le lieu de rencontre Karl May servent à perpétuer la mémoire de l'écrivain.
L'exposition permanente sur la vie et les œuvres de Karl May se trouve dans la maison natale. Dans la maison en face, le « lieu de rencontre Karl May » (Karl-May-Begegnungsstätte), sont présentées les expositions temporaires - traditionnellement du 25 février (jour de naissance de Karl May) au 30 mars (jour de décès de Karl May) - mais aussi d'autres expositions et évènements répartis sur l'année. Un espace d'exposition est consacré au deuxième auteur célèbre de la ville  : Werner Legère.

Dans ces locaux se trouvent aussi le « Conseil consultatif scientifique » (Wissenschaftlicher Beirat) crée en 1987 et l'association « Le fusil d'argent » (Förderverein Silberbüchse) crée en 2006.

Lieu de rencontre Karl May

Exposition temporaire du 23 février au 01 avril 2013

L'exposition « l'aventure dans l'Ouest sauvage - la collection de Karl Müller » (Abenteuer Wilder Westen – Die Sammlung Karl Müller) s'est tenue du 23 février au 01 avril 2013 dans les locaux du lieu de rencontre Karl May.
Le visiteur pourra admirer dans de nombreuses vitrines des vêtements et des coiffes indiennes richement décorés ainsi qu'une très belle collection d'armes en tous genres.
Dans les pièces du  rez-de-chaussée se trouvent 50 superbes dioramas comprenant plus de 1000 personnages délicatement peints et ayant pour thème les romans d'aventures de Karl May.

Exposition temporaire : l'aventure dans l'Ouest sauvage
Exposition temporaire : l'aventure dans l'Ouest sauvage
Exposition temporaire : l'aventure dans l'Ouest sauvage
Exposition temporaire : l'aventure dans l'Ouest sauvage
Photo de gauche : Diorama "Weihnacht" - Photo de droite : Diorama "Durch die Wüste"
Retour aux onglets

Bureau de Werner Legère

Werner Legère (° 28/05/1912 Hohenstein-Ernstthal † 14/10/1998 Hohenstein-Ernstthal).
Sa percée littéraire s'est effectuée avec son roman «  J'étais à Tombouctou - 1953  » (Ich war in Timbuktu). Ses œuvres sont principalement caractérisés par un contenu aventureux et historique. Ses livres ont été traduits dans sept langues.
En 1942 il a écrit un article à l'occasion du 100ème anniversaire de Karl May et en 1992 il a dévoilé le buste en bronze de Karl Mays à Hohenstein-Ernstthal. Il a été fait citoyen d'honneur de cette ville en 1993.
L'héritage littéraire de Werner Legère est conservé dans le « lieu de rencontre Karl May » où se trouve une reconstitution de son bureau. Son portrait se trouve avec celui de Karl May et d'autres artistes sur une façade près de la maison natale de Karl May.

Bureau de Werner Legère
Retour aux onglets

Autour du musée

Lien rapide vers : Grotte de Karl May

Circuit pédestre Karl May

Karl May a passé une grande partie de sa jeunesse à Hohenstein-Ernstthal et de nombreux bâtiments de cette époque existent encore de nos jours. En 1995, sur l'initiative de la ville et l'office de tourisme a été mis en place un circuit bien fléché pour permettre aux visiteurs de découvrir plus de 30 sites ayant un rapport avec la vie de Karl May, sa famille ou son époque.
Sur des panneaux d'information, les visiteurs trouveront les explications relatives à chaque site. Une carte du circuit est disponible dans la boutique du musée.

Les lieux les plus significatifs se trouvent près de la place du marché, autour de l'église St. Trinitatis (baptême de Karl May) et de l'église St. Christophori (mariage de Karl May et Emma Pollmer le 12 septembre 1880). Depuis 1992, se trouve au sud de l'église St. Trinitatis un buste en bronze de Karl May réalisé par Wilfried Fitzenreiter. Pierre Brice était présent lors de son inauguration.

Exposition temporaire : l'aventure dans l'Ouest sauvage
Circuit pédestre sur les traces de Karl May.
Circuit pédestre
Retour aux onglets

La grotte Karl May

La visite de la célèbre « grotte de Karl May » permet de faire une agréable balade dans les forêts aux alentours de Hohenstein-Ernstthal sur un sentier parfaitement aménagé.
Accès grotte À partir du parking le circuit est bien fléché et la grotte se trouve à 2 kilomètres. Le chemin qui passe devant la grotte fait ensuite une boucle pour revenir vers le parking. Il est possible de piqueniquer en face de la grotte au bord du ruisseau.

Panoramique de la grotte de Karl May

Localisation de la grotte :

Latitude : 50° 49' 32.72" N - Longitude : 12° 41' 12.83" E
Code Google : 50.825756, 12.686897

parking Latitude : 50° 48' 44.51" N - Longitude : 12° 41' 9.91" E

Carte localisation de la grotte de Karl MayEn 1869, suite à ses agissement comme « policier» à la recherche de fausse monnaie puis comme voleur de chevaux et même de boules de billard dans un restaurant Karl May a trouvé refuge dans une ancienne mine, à environ 6 kilomètres au nord-ouest de Hohenstein-Ernstthal, pour échapper à la police.

La « grotte de fer » (Eisenhöhle) est une galerie creusée vers 1620 dans le cadre de travaux d'exploration minière. L'entreprise s'est avéré peu rentable mais par la suite le nom de « grotte de fer » est resté . Au XVIIIe siècle elle a été utilisée temporairement par des bandes de voleurs comme cachette pour leur butin. Elle a également servi plusieurs fois à Karl May pour se cacher de la police qui le recherchait pour diverses fraudes et vol. Grotte de Karl MayElle porte depuis 1936 le nom de « Grotte de Karl May » en son honneur. L'accès à la grotte, la galerie principale et les deux galeries latérales ont alors été complètement nettoyés et le sol recouvert d'un caillebotis en bois permettant au visiteur d'atteindre le bout de la galerie les pieds au sec.

Malheureusement par la suite la grotte s'est peu à peu dégradé en raison de l'érosion naturelle et des conditions météorologiques difficiles mais aussi par la négligence des habitants pendant et après la guerre. L'accès est devenu presque invisible et l'écoulement de l'eau a été rendu difficile par l'accumulation considérable de gravas et débris en tout genre. Le tunnel, malgré les lattes restantes est devenu impraticable et la grotte historique vouée à la disparition.
Dans les années 1990 les amis de Karl May de Hohenstein-Ernstthal ont entrepris la restauration de cette vielle mine et du chemin d'accès en enlevant les gravats et débris.

Carte de la région de Hohenstein-Ernstthal

Carte de la région de Hohenstein-Ernstthal.

Visualiser la carte en haute résolution dans un nouvel onglet (1,23 mo)


En cliquant sur la photo ou le lien vous pourrez admirer une collection de 2 photos panoramiques "360 degrés" réalisées par 360cities.net et vous immerger totalement dans la visite virtuelle de la grotte.



Retour aux onglets

Se restaurer et se loger


Se restaurer

Plan hohenstein-ernstthalLors de notre séjour à Hohenstein-Ernstthal, nous avons été particulièrement satisfaits du restaurant « Baumis Speisebar » qui se trouve à environ 300 mètres de la maison natale de Karl May. C’est un endroit de qualité tenu par de vrais professionnels de la restauration. Ce restaurant est à recommander pour l’accueil qui est excellent, chaleureux, simple et sincère. La carte n'est pas extraordinaire mais les plats sont préparés avec soin et la présentation est agréable.
L'addition reste assez douce et le rapport qualité-prix est excellent.

Le restaurant dispose d'une page Internet (en allemand) : Baumis Speisebar

Adresse : Oststrasse 15 - 09337 Hohenstein-Ernstthal
Téléphone : +49 (0) 37 23 62 64 67
Courriel : Baumis Speisebar

Baumis SpeisebarBaumis Speisebar - Présentation de plat


Se loger

Autour de Hohenstein-Ernstthal il existe de nombreuses possibilités pour se loger. Winnetou.fr a choisi un hébergement dans la petite ville de Limbach-Oberfrohna. Pour la réouverture du musée de la maison natale de Karl May les hôtels affichaient souvent « complet » à Hohenstein-Ernstthal. Nous avons donc choisi de loger au Landhotel « Goldener Becher » qui se trouve à environ à 12 kilomètres du musée.
C’est un hôtel assez imposant, mais malgré tout convivial. L’accueil a été chaleureux, les chambres sont spacieuses et confortables. Un ascenseur dessert les étages.
Il est possible de se restaurer sur place. Situé près de l’échangeur de l’autoroute, il est le point de départ idéal pour des excursions vers la Saxe.

Landhotel « Goldener Becher »Landhotel « Goldener Becher »


Retour aux onglets
Dernière mise à jour :13/06/2015