Compléments

Sites intéressants à consulter :

   Nota : les sites en allemand ou anglais

Documents à consulter

Photos

Lex Barker

  • Biographie
  • Autour de Lex Barker
  • Old Shatterhand
  • Autour de Old Shatterhand
  • Filmographie

Biographie de Lex Barker


Lex BarkerL'acteur américain Lex Barker est surtout connu pour son rôle de Old Shatterhand, le meilleur ami de Winnetou. Ce rôle allait lui apporter la notoriété et lui donner définitivement un statut d'acteur culte en Allemagne. Il est également connu pour son rôle de Tarzan.

Lex Barker, de son nom complet Alexander Grichlow Barker Jr., est né le 8 mai 1919 à Rye (New York) et décédé le 11 mai 1973 d'une crise cardiaque à New York. Son surnom était Sexy Lexy.

Il était le second fils d'un riche promoteur immobilier et de son épouse Mariann. Grâce aux nombreux voyages de son père il a découvert l'Angleterre, l'Italie, la France et l'Egypte.
Barker a fréquenté l'école de Fessenden et de la prestigieuse Phillips Exeter Academy. Pendant ses années d'études il s'est fait remarquer pour ses bonnes performances en tant qu'athlète et joueur de football. Puis il a commencé à étudier le génie civil à Princeton afin de reprendre plus tard l'entreprise familiale. Au désespoir de ses parents, il fut très tôt attiré par la magie du théâtre du cinéma et commença à jouer des petits rôles dans des films. Il a également travaillé comme éclairagiste, machiniste et assistant réalisateur.

Lex Barker est parfaitement polyglotte. Outre l’anglais, il parle couramment le français, l’allemand, l’espagnol et l’italien.

En 1939, Lex a un petit rôle dans une production à Broadway dans « Les Joyeuses Commères de Windsor » puis il a joué dans les « Cinq rois », réalisé par Orson Welles.
En février 1941, presque un an avant l'attaque de Pearl Harbour, il s'engagea dans l'armée et a servi en Afrique du Nord et en Italie. Avec ses 1,93 mètres et ses 104 kilos, il atteignit rapidement le grade de major. En 1942, il épousa Constance Rhodes Thurlow. De son premier mariage, il eut deux enfants : sa fille Lynn (née en 1943 et décédée en 2010) et son fils Alexander (né en 1947 et décédé en 2012). Lors des combats en Sicile il fut blessé gravement à la tête et garde depuis une plaque en argent dans le crâne. Puis après une blessure aux jambes il fut soigné dans un hôpital militaire en Arkansas. Après avoir été démobilisé en 1945, très décoré et comme plus jeune major de l'armée des États-Unis, il se rendit à Los Angeles où il joua de petits rôles dans quelques films.
Lex Barker dans le rôle de TarzanIl débuta vraiment comme acteur en 1945 dans « Doll Face ». Mais en 1949 c'est son rôle dans « Tarzan et la fontaine magique » qui allait lui apporter la notoriété. Il devient le dixième acteur à tenir le rôle mythique de Tarzan que Johnny Weissmuller avait assumé pendant seize ans.
Après son divorce en 1950 il épousa Arlene Dahl en 1951 et divorça l'année suivante. En 1953 il se marie avec Lana Turner. Ce mariage se termine à nouveau par un divorce en 1957. Il se marie encore une fois en 1957 avec Irene Labhardt avec qui il a eu un fils, Christopher (né en 1960), qui est devenu un acteur et chanteur. A cette époque il est de plus en plus difficile pour lui de trouver des rôles dans les films américains. Il décide alors de s'installer en Europe (il parlait le français, l'italien, l'espagnol, et l'allemand) où il a trouvé la popularité et a joué dans plus de quarante films européens, dont deux films basés sur les romans de l'écrivain italien Emilio Salgari. En Italie, il a également joué un rôle bref mais convaincant comme fiancé d'Anita Ekberg dans « La Dolce Vita » de Federico Fellini en1960.

Lex Barker dans Dr. Mabuse

Un autre tournant dans la vie de Lex Barker est venu lorsqu'il a rencontré Artur Brauner, puis Horst Wendlandt. C'est à partir de ce moment qu'il a eu ses plus grands succès en Allemagne. Tout d'abord lorsqu'il a joué dans les films basés sur les histoires du « Docteur Mabuse », puis dans « Frauenarzt Dr. Sibelius » et « Frühstück im Doppelbett » et enfin dans les films basés sur les romans de l'auteur allemand Karl May où il tient les rôles de Shatterhand, Kara Ben Nemsi et du Dr Sternau. Il est retourné parfois aux États-Unis et a fait quelques apparitions dans des épisodes de télévision américaines. Mais l'Europe et surtout l'Allemagne était devenus pour le reste de sa vie sa résidence principale.

Son épouse Irene Labhardt décède en 1962 d'une leucémie. Maria del Carmen "Tita" Cervera (Miss Espagne 1962) fut sa dernière épouse de 1965 à sa mort. Dans les années 1970 les choses se calment pour lui. Il se retire alors dans sa maison "Casa Manana" sur la Costa Brava. Il a malheureusement négligé sa santé par ses nombreuses sorties en soirée, sa grande consommation de cigarettes et d'alcool. En dépit de ses nombreuses activités sportives, ce mode de vie et quelques coups durs du destin ont finalement eut raison de lui. Lex Barker mourut en 1973, trois jours seulement après son cinquante-quatrième anniversaire, d'une crise cardiaque dans Lexington Avenue à New York près de la 61ème rue. Sa femme ramena ses cendres en Espagne.

Lex Barker fut internationalement populaire et il symbolisa le héros que chacun aurait voulu être un jour. En Allemagne, Lex Barker est toujours présent dans les souvenirs et les rêves de plusieurs générations d'admirateurs. Il a incarné avec brio Old Shatterhand, personnage auquel s'identifiait Karl May lui-même.

Pierre Brice dira de Lex : « Dans mon cœur Lex continuera à vivre. Nous n'étions pas seulement des collègues mais aussi les meilleurs amis. Lorsqu'il est mort j'ai cru qu'une partie de moi était morte également ».

Fleche

Le saviez vous :
Lex aimait les gens. Il a dit « qu'être seul, c'était comme être mort ». Mais malheureusement le destin a voulu qu'il meurt, seul, dans une rue bondée à New York sans qu'aucune des personnes qui l'aimaient ou qu'il aimait ne soit présente.

Lex Barker a été marié cinq fois :

  • Constance Thurlow de 1942 à 1950 (divorce)
  • Arlene Dahl de 1951 à 1952 (divorce)
  • Lana Turner du 8 Septembre 1953 au 22 juillet 1957 (divorce)
  • Irene Labhardt de 1957 à 1962 (jusqu'à la mort de celle-ci)
  • Maria del Carmen "Tita" Cervera de 1965 à 1972 (divorce non valide, mariage jusqu'à la mort de Lex).

De son premier mariage avec Constanze Thurlow, il eut deux enfants : sa fille Lynn (née en 1943) et son fils Alexander (né en 1947). Puis de son mariage avec Irene Labhardt son autre fils Christopher né le 02 mai 1960.

Fleche

Lex Barker chante :

Lex Barker chante Lex Barker à uniquement réalisé deux titre : "Mädchen in Samt und Seide" et "Ich bin morgen auf dem Weg zu Dir" (1965).

Ecouter les titres en gras de la liste ci-dessus :

Dewplayer ne fonctionne pas avec votre navigateur !!!

Fleche

Pour aller plus loin vous pouvez consulter ces biographies disponibles en allemand :

biographie Lex Barker - Die illustrierte Biographie (Lex Barker - la biographie illustrée). La deuxième édition de la biographie illustrée de Lex Barker est disponible depuis septembre 2010 aux éditions Schwarzkopf & Schwarzkopf-Verlag!
Cette nouvelle édition contient encore plus d'interviews de ses anciens collègues, de nouvelles photos et de nombreuses autres informations inédites. (656 pages et environ 500 illustrations - ISBN : 978-3-89602-908-9)

biographie Lex Barker. Mr. Old Shatterhand - sein Leben - seine Filme (Lex Barker. M. Old Shatterhand - sa vie - ses films) La manière de raconter la vie de Lex et les merveilleuses images contenues dans ce livre, sont un régal pour l'œil et un baume pour l'âme. (Editeur : Filmland-Presse (1 décembre 1994) - ISBN-13: 978-3886902002)

biographie Von Tarzan bis Old Shatterhand : Lex Barker und seine Filme (De Tarzan à Old Shatterhand : Lex Barker et ses films)
Magnifique livre avec de superbes images. La première partie documente tous les films avec Lex Barker avec des affiches et de nombreuses photos des films. Un chapitre bien documenté est consacré à la biographie Lex Barker. La deuxième partie, dans une présentation identique à la première, est consacrée a tous les films de Karl May des années 1958 à 1968 y compris ceux auxquels Lex Barker n'a pas participé.
Le livre comprend environ 500 illustrations dont la plupart en couleur et certaines en pleine page. (285 pages ISBN 10: 3924191816 / ISBN 13: 9783924191818)


Retour aux onglets

Autours de Lex Barker


Un diaporama avec de très belles photos de Lex Barker et de sa famille.

A tribute to Lex Barker

 




Travaux

Retour aux onglets

Old Shatterhand   " la Main qui frappe" ou "Poings d'Acier"


Qui est Old Shatterhand ?

couverture livre avec Old ShatterhandOld Shatterhand est un personnage de fiction célèbre des récits de l'auteur allemand Karl May (1842-1912) dont les aventures se déroulent dans le Far West de la fin du 19ème siècle. Dans la plupart des récits il est accompagné de son ami "Winnetou" dont il est le frère de sang.
C'est un écrivain allemand qui parcourt le monde en vue d'écrire des livres sur ses aventures, les pays qu'il a traversés et les personnes qu'il a rencontrées.
Le vrai prénom d’Old Shatterhand est Karl. Son nom de famille n’est mentionné dans aucun récit. Mais il est fort probable qu’il s’agisse de May.

Il posséde un étalon, dont le nom indien Hatatitla veut dire foudre, et deux fusils remar-quables : la carabine Henry (Henrystutzen) et le tueur d'ours (Bärentöter). Il a reçu ces deux fusils du fabricant d'armes M. Henry de St. Louis.

Le nom d'Old Shatterhand apparait pour la première fois dans le récit "Unter Würgen". On trouve une description complète de la tenue d'Old Shatterhand dans "Der Sohn des Bärenjäger" (1887). Dans "Winnetou 1" c'est l'ingénieur en chef White qui lui donne le nom de "Shatterhand" en référence au fait qu'il puisse terrasser un ennemi d'un seul coup de poing.
(...) C’est prodigieux ! dit-il. Franchement, je ne voudrais pas me mesurer avec vous. Vous mériteriez de vous appeler Shatterhand, La Main-qui-frappe. Abattre d’un seul coup de poing des hommes robustes comme ces deux gaillards-là, ce n’est pas une mince affaire.(...)
Par la suite Sam Hawkens lui donne son nom de guerre définitif en y ajoutant "Old".
(...) Shatterhand ! Ce n’est pas mal. Voilà notre greenhorn nanti d’un nom de guerre. Et quel nom de guerre ! Shatterhand ! Old Shatterhand ! Tout comme Old Firehand, le plus fort des chasseurs de l’Ouest ! (...)

Nota : "Old" ne veut pas dire vieux mais très expérimenté dans la connaissance de l'Ouest sauvage.


Compétences d'Old Shatterhand :

Très savant, il maîtrise de nombreuses langues comme l'allemand, l'anglais, le français, l'espagnol, l'arabe, le turc, le persique et le chinois. D'autre part il connait également les dialectes indiens suivants : l'apache, le comanche, le Kiowa et l'Utah. En outre il possède des connaissances vastes dans les domaines suivants de la science : Mathématiques, physique, astronomie, météorologie, chimie, botanique, zoologie, anatomie, médecine, mécanique mais également dans ceux de la littérature, poésie lyrique, musique, histoire, Ethnologie, géographie ainsi que dans la théologie de beaucoup de religions à travers le monde (il connaît très bien la bible et le Coran).
C'est un trappeur expérimenté, un tireur émérite, un cavalier chevronné, un athlète accompli et un excellent nageur. Grace à son premier instructeur, Sam Hawkens, il a acquis les savoir-faire nécessaires pour braver les dangers de l'Ouest. Par la suite c'est surtout avec Winnetou qu'il est passé maître dans la connaissance de l'Ouest sauvage.

Principes d'Old Shatterhand :

Old Shatterhand est un bon chrétien et même dans les moments les plus critiques, il évite de verser le sang humain et quand il ne peut absolument pas faire autrement il tire mais en visant les bras ou les jambes de son adversaire. Mais, ce qu’il préfère, c’est de terrasser l’ennemi de son redoutable coup de poing qui a le pouvoir d’endormir les têtes les plus dures pendant une heure ou deux.
Il condamne foncièrement le racisme et souligne régulièrement dans ses prises de position l'égalité des droits entre les races et les ethnies quelle que soit la couleur de la peau. Il prend très souvent la défense des Indiens contre l'envahisseur. Néanmoins il tombe quelque fois dans des clichés comme par exemple que les africains sont débonnaires et sans souci, que les chinois sont rusés et cruels ou encore que les bédouins sont des brigands.

Les autres noms de Old Shatterhand :

Dans le trésor du lac d'argent les Utah Old Shatterhand est aussi Pokai-mu (la main qui tue). Les Sioux l'appellent Vauva-shala, les Apaches Selki-lata, les Shoshones Nonpay-klama, les Comanches Nina Nonton (la main qui brise), les Yumas dans le nord du Mexique Tave-schala et les Upsarokas Nonpeh-tahan.
Souvent Winnetou le nomme aussi "Scharlih", "Schar-lih", "Scharlieh" ou encore "Charley" peut-être en référence au prénom américanisé de Karl = Charlie. Old Shatterhand est souvent le narrateur des histoires.

Fleche

Extrait musical : "Le thème de Old Shatterhand" composé par Martin Boettcher

Dewplayer ne fonctionne pas avec votre navigateur !!!

Autres albums disponibles : Karl May Filmmelodien Vol.2, Die schönsten Karl-May-Filmmelodien, Winnetou-Melodien.

pochette CDPour acheter l'album "Das Beste Aus Den Original Karl May Filmmelodien" cliquez sur la pochette :

Ou pour le télécharger en Mp3 sur un des liens suivants :
Universalmusic.fr; Amazon.fr; Itunes.apple.com.
Il existe encore d'autres sites pour télécharger cet album.

Fleche

Description de Old Shatterhand tirée du roman Unter Geiern (parmi les vautours) 1ère partie : Der Sohn des Bärenjägers (le fils du chasseur d'ours) :

Description de Old Shatterhand (…) L'homme qui avait parlé sorti des buissons qui lui servaient de couvert.
Il n'était pas d'une très grande taille ni carré d'épaule. Une barbe d'un blond foncé encadrait son visage brûlé par le soleil. Il portait des jambières avec des franges ainsi qu'une chemise de chasse également frangée aux coutures, de longues bottes qu'il avait remontées au-dessus des genoux et un chapeau en feutre à bord large dont le cordon était orné sur sa circonférence de pointes d'oreilles d'ours gris. Dans sa large ceinture faite de courroies tressées se trouvaient deux révolvers, un couteau Bowie et plusieurs pochettes en cuir. La ceinture semblait être remplie tout autour de cartouches. De l'épaule gauche à la hanche droite pendait un lasso tressé à l'aide de courroies et autour du cou, accroché à une solide ficelle en soie un calumet de la paix décoré d'une peau de colibri dont le fourneau était gravé de signes indiens. Dans la main droite il tenait un fusil à canon court dont la culasse était de fabrication bizarre.
Le véritable chasseur des prairies ne porte aucune attention au luxe et à la propreté. Plus il semble en mauvaise forme, plus il a connu de moments difficiles. Il considère avec mépris celui qui porte une attention à son apparence extérieure. Le plus abominable de tout  était d'avoir un fusil parfaitement briqué. D'après sa conviction, un coureur de bois n'a pas du temps à gaspiller pour ce travail inutile.
Tout ce que portait cet homme était si propre comme s'il venait à peine de quitter St Louis hier pour se rendre dans l'Ouest. Son fusil paraissait sortir des mains de l'armurier il y a moins d'une heure. Ses bottes étaient graissées sans une marque et les éperons ne portaient aucune trace de rouille. On ne pouvait voir aucune trace d'usure sur son costume et en plus il s'était lavé les mains.
Les deux le fixèrent des yeux et de surprise oublièrent de répondre.
(…)
Traduction réalisée par le webmestre

Remarque du Webmester : C'est pour cette raison qu'il passait souvent pour un "greenhorn", un novice fraichement débarqué d'Allemagne, aux yeux des autres grands chasseurs de l'Ouest.

---------------------------------

Description de Old Shatterhand tirée du roman Der Schatz im Silbersee (Le trésor du lac d'argent) chapitre 11 : Dans l'étau

Description de Old Shatterhand (…) L'un d'eux, que l'on considérait immédiatement comme le plus distingué, montait un magnifique cheval moreau de la sorte que l'on élève dans certaines tribus Apache. Sa stature n'était pas très haute et large, et pourtant, elle donnait l'impression d'une grande force et d'endurance. Son visage brulé par le soleil était encadré d'une barbe d'un blond foncé.
Il portait des jambières en cuir, une chemise de chasse de la même matière et de longues bottes, qu'il avait tirées jusqu'au-dessus du genou. Sa tête était coiffée d'un chapeau en feutre à large bord dont le cordon était orné sur sa circonférence de pointes d'oreilles d'ours gris. La large ceinture, confectionnée à partir de lanières de cuir tressées, semblait être rempli de cartouches et contenait également deux revolvers et un couteau Bowie. En outre était accroché à celle-ci deux paires de fers à cheval à vis et quatre autres, presque circulaires, faits de roseau épais et de paille tressée, équipés de courroies et de boucles. En tout cas, ils ont été conçus pour être attachés aux sabots du cheval lorsqu'il était nécessaire de brouiller la piste à un poursuivant.
De l'épaule gauche à la hanche droite pendait un lasso lové et autour du cou, accroché à une solide ficelle en soie, un calumet de la paix décoré d'une peau de colibri. Dans la main droite il tenait un fusil à canon court dont la culasse était de fabrication bizarre et sur son dos, accroché à une large courroie, il portait un fusil très long et très robuste à double canon extrêmement rare aujourd'hui appelé autrefois chasseur d'ours et qui tirait uniquement des balles d'un calibre important. Cet homme était Old Shatterhand qui devait ce surnom au fait qu'il était capable de tuer un ennemi avec un simple coup de poing.
(…)
Traduction réalisée par le webmestre


Retour aux onglets

Autour de Old Shatterhand (armes, chevaux, objets sacrés ...)


Les fusils d'Old Shatterhand dans les romans

Des armes mythiques connues dans tout l'Ouest sauvage !

Le tueur d'ours (Bärentöter) :

Le fusil d'argentOld Shatterhand a reçu le tueur d'ours des mains de M. Henry dans Winnetou 1 :
(...) Il vous faut aussi une arme et je vous fais cadeau du « tueur d’ours », que vous maniez avec tant d’adresse. Qu’en dites-vous, mon garçon ? (...)

Le tueur d'ours est un fusil à double canon avec chargement par l'avant d'un calibre de 2 loth soit environ 18 mm (à titre de comparaison le canon coaxial d'un char AMX 30 B2 est de 20 millimètres). Il a une portée utile de 1800 mètres et pèse 20 livres anciennes (soit plus de 10 kilogrammes); il faut donc un homme très fort pour le manier. Il a été confectionné par une manufacture d'armes réputée M. Flirr de San Francisco. C'est le seul fusil de ce type.

Nota : Le tueur d'ours est apparu pour la première fois dans le roman "Die Gum". Il a été acheté par le narrateur dans les Front-Street, de St. Louis. Il fait partie avec la carabine Henry de son armement de base.

Le tueurs d'ours
Le tueur d'ours du Musée de Karl May à Radebeul a un calibre de 22 mm et pèse 10,5 kilogrammes. Avec ses 1,66 mètres et ses 75 kilogrammes Karl May a du avoir beaucoup de mal à le manipuler !!!

Cartouche de 20 mm

La carabine Henry (Henrystützen) :

 Carabine Henry selon Marlies BugmannOld Shatterhand a reçu la carabine des mains de M. Henry dans Winnetou 2 :
(...) Gardez mon tueur d’ours, qui est devenu fameux entre vos mains, et prenez aussi ce fusil. J’ai l’impression qu’il vous rendra des services dans vos nouvelles pérégrinations au-delà du Mississipi.(...)

La carabine Henry est capable de tirer 25 coups sans devoir recharger. Son canon ne s'échauffe jamais ce qui est tout simplement son plus grand atout. Il a une portée utile de 1500 mètres. Les cartouches se trouvent dans un magasin rotatif excentrique. Henry, de son temps, n'en avait fabriqué que 12 exemplaires; 11 ont disparus et le seul exemplaire restant est celui de Karl May.

Explications de M. Henry dans le roman Winnetou 1:
(...) La matière de ce canon et sa fabrication sont mon secret. Ce morceau de fer suivra un mouvement excentrique. Les vingt cinq orifices qu'il comprendra recevront autant de balles. A chaque décharge, la plaque s'avance et la cartouche suivante vient se placer en face du canon. (...)

Extrait du roman Winnetou 3 :
(...) Cadeau d’un de mes grands amis, armurier de la Nouvelle-Orléans, ma carabine Henry était un fusil à répétition ultra-moderne, dont on aurait cherché en vain l’équivalent à l’époque. C’était un véritable chef-d’œuvre de perfection, et très peu de chasseurs de l’Ouest pouvaient s’enorgueillir d’une telle arme. En effet, l’inventeur n’avait jamais consenti à répandre ce modèle d’une efficacité redoutable, car il craignait qu’il ne contribuât ainsi à rendre plus sanglants encore les massacres dont le Wild-West était, à cette époque, le théâtre. (...)

(...) J’ai entendu dire que cet Old Shatterhand possède une arme avec laquelle on peut tirer des semaines entières sans être obligé de la recharger. Il la tient du diable, à qui il a vendu son âme.(...)

Nota : le fusil de Karl May est en réalité une Winchester à 18 coups (Brevet Benjamin Tyler Henry, 1860, Modèle 1866, numéro de série 15 075) que M. Fuchs a importé par la Suisse.

La carabine Henry
Carabine Henry de Karl May (Musée de Karl May Radebeul)

Fleche

Les fusils légendaires d'Old Shatterhand dans les films :

Si le tueur d'ours est assez semblable d'un film à l'autre, en revanche pour la carabine Henry, plusieurs modèles peuvent être identifiés.

Tueur d'ours : Pour "le trésor du lac d'argent" et "Winnetou 1", il semble que le même fusil a été utilisé sauf que dans "Winnetou 1" la bretelle a été retirée.

Le tueur d'oursLe tueur d'ours

Travaux

Source photos pour les fusils : http://www.winnetou4.de et musée de Karl May.

Fleche

Les chevaux d'Old Shatterhand :

Le cheval de WinnetouLe cheval de Old Shatterhand s’appelle Hatatitla (Foudre). C’est un cheval noir, intelligent et parfaitement dressé offert par Winnetou. Il a comme frère Iltschi (vent) le cheval de Winnetou. Dans le texte original de la trilogie les chevaux n’ont pas de nom. Le nom Hatatitla a été évoqué la première fois dans le roman "Old Surehand 1".

Swallow (Hirondelle) est le nom du premier cheval que Old Shatterhand a reçu en cadeau dans le roman Winnetou II (il figure aussi dans la préversion Old Firehand (1875) et Im fernen Westen (1879)). Il porte ce nom en raison de sa rapidité. Dans le récit Die Both Shatters (1882) Swallow est le cheval du narrateur anonyme.

Dans le roman Winnetou 1 Old Shatterhand reçoit de M. Henry son premier cheval. Il s'agit d'un cheval rouan (Rotschimmel) qu'il avait réussi à monter et à maîtriser.
(...) Vous voyagerez à cheval et vous aurez besoin d’une bonne monture. J’ai acheté le cheval rouan. Il est à vous.(...)


Retour aux onglets

Filmographie de Lex Barker (liste non hexaustive)


Cinéma :

  • 1970 : Wenn du bei mir bist
  • 1969 : Aoom
  • 1968 : Winnetou und Shatterhand im Tal der Toten
  • 1967 : Le vampire et le sang des vierges (Die Schlangengrube und das Pendel)
  • 1967 : Mister Dynamit - morgen küßt Euch der Tod
  • 1967 : Sept fois femme (Siebenmal lockt das Weib)
  • 1966 : Le jour le plus long de Kansas City (Winnetou und das Halbblut Apanatschi)
  • 1966 : Le carnaval des barbouzes (Gern hab' ich die Frauen gekillt)
  • 1966 : Wer kennt Jonny R.? 
  • 1965 : Au royaume des lions d'argent / Im Reiche des silbernen Löwen)
  • 1965 : Sur la piste des desperados (Winnetou 3)
  • 1965 : Durchs wilde Kurdistan 
  • 1965 : L'enfer du Manitoba (Die Hölle von Manitoba)
  • 1965 : Cinquante millions pour Johns (Twenty-Four Hours to Kill)
  • 1965 : Les mercenaires du Rio Grande (Die Pyramide des Sonnengottes)
  • 1965 : Les mercenaires du Rio Grande 2 (Der Schatz der Azteken)
  • 1964 : Le trésor des montagnes bleues (Winnetou 2)
  • 1964 : Au pays de Skipetars (Der Schut)
  • 1964 : Code 7, Victim 5 (Die Verdammten der blauen Berge)
  • 1964 : Les cavaliers rouges (Old Shatterhand)
  • 1963 : La révolte des indiens apaches (Winnetou - 1. Teil)
  • 1963 : Le mystère du temple hindou (Il mistero del tempio indiano)
  • 1963 : Kali-Yug, déesse de la vengeance (Kali Yug, la dea della vendetta)
  • 1963 : Der Henker von Venedig (Il boia di Venezia)
  • 1963 : Tempête sur Ceylan (Das Todesauge von Ceylon)
  • 1963 : Frühstück im Doppelbett 
  • 1962 : Le trésor du lac d'argent (Der Schatz im Silbersee)
  • 1962 : Médecin pour femmes (Frauenarzt Dr. Sibelius)
  • 1962 : L'invisible docteur Mabuse (Die unsichtbaren Krallen des Dr. Mabuse)
  • 1961 : Le retour du docteur Mabuse (Im Stahlnetz des Dr. Mabuse)
  • 1961 : Le trésor des hommes bleus (El secreto de los hombres azules)
  • 1961 : Le secret de l'épervier noir (Il segreto dello sparviero nero)
  • 1960 : Robin des Bois et les pirates (Robin Hood e i pirati)
  • 1960 : Les pirates de la côte (I pirati della costa)
  • 1960 : Le retour de Robin des bois (Il cavaliere dai cento volti)
  • 1960 : La douceur de vivre (La dolce vita)
  • 1959 : La terreur du masque rouge (Terrore della maschera rossa)
  • 1959 : La vengeance du Sarrasin (La scimitarra del Saraceno)
  • 1959 : Le fils du corsaire rouge (Il figlio del corsaro rosso)
  • 1959 : Mission in Morocco
  • 1958 : Capitaine Fuoco
  • 1958 : The Strange Awakening
  • 1957 : The Girl in Black Stockings
  • 1957 : Le tueur de Daims (The Deerslayer)
  • 1957 : Jungle Heat
  • 1957 : The Girl in the Kremlin
  • 1957 : Les tambours de la guerre (War Drums)
  • 1956 : Brisants humains(Away All Boats)
  • 1956 : Le prix de la peur (The Price of Fear)
  • 1955 : Duel sur le Mississippi (Duel on the Mississippi)
  • 1955 : Tornade sur la ville (The Man from Bitter Ridge)
  • 1954 : La montagne jaune (The Yellow Mountain)
  • 1954 : Le tigre de Malaisie (La vendetta dei Tughs)
  • 1954 : Le mystère de la jungle noire (I misteri della giungla nera)
  • 1953 : La trahison du capitaine Porter (Thunder Over the Plains)
  • 1953 : Tarzan et la diablesse (Tarzan and the She-Devil)
  • 1952 : Battles of Chief Pontiac
  • 1952 : Tarzan défenseur de la jungle (Tarzan's Savage Fury)
  • 1951 : Tarzan et la reine de la jungle (Tarzan's Peril)
  • 1950 : Tarzan et la belle esclave (Tarzan and the Slave Girl)
  • 1949 : Tarzan et la fontaine magique (Tarzan's Magic Fountain)
  • 1948 : Far-West 89 (Return of the Bad Men)
  • 1948 : Quand le rideau tombe (The Velvet Touch)
  • 1948 : Un million clefs en mains (Mr. Blandings Builds His Dream House)
  • 1948 : Berlin Express
  • 1947 : Dick Tracy contre le gang (Dick Tracy Meets Gruesome)
  • 1947 : Les conquérants d'un nouveau monde (Unconquered)
  • 1947 : Under the Tonto Rim
  • 1947 : Feux croisés (Crossfire)
  • 1947 : Ma femme est un grand homme (The Farmer's Daughter)
  • 1946 : Cape et poignard (Cloak and Dagger)
  • 1946 : Two Guys from Milwaukee
  • 1946 : Voulez-vous m'aimer ? (Do You Love Me)
  • 1945 : Doll Face

Télévision :

  • 1972 : Night Gallery (Wo alle Wege enden) (1 épisode)
  • 1971 : Sur la piste du crime (The F.B.I.) (1 épisode)
  • 1971 : Les règles du jeu (The Name of the Game) (1 épisode)
  • 1971 : Die Rudi Carrell Show (1 épisode)
  • 1969 : Opération vol (It Takes a Thief) (1 épisode)
  • 1968 : Der goldene Schuß (1 épisode)
  • 1966 : Charly May
  • 1965 : Geist und ein wenig Glück
  • 1960 : Tales of the Vikings (1 épisode)
  • 1956 : Studio 57 (2 épisodes)
  • 1956 : Lux Video Theatre (invité - 1 épisode)
  • 1956 : Climax ! (invité - 1 épisode)
  • 1956  It Could Be You (invité)
  • 1954 : The 26th Annual Academy Awards
  • 1952 : The Bob Hope Show (invité - 1 épisode)
  • 1952 : That Reminds Me (invité - 1 épisode)
  • 1952 : Tales of Tomorrow (1 épisode)
  • 1951 : Screen Snapshots: Jimmy McHugh's Song Party

Documentaires :

  • 2010 : Terra X - Karl May. Das letzte Rätsel
  • 2004 : Auf den Spuren Winnetous
  • 1996 : Tarzan at the Movies, Part 2: The Many Faces of Tarzan

Autres :

  • 2001 : Marlene Dietrich: Her Own Song
  • 1968 : Stars in der Manege - invité de Joachim Fuchsberger 
  • 1951 : Discrétion assurée (No Questions Asked)

Discographie :

  • 1965 : Ich bin morgen auf dem Weg zu dir (Decca D 19 725)
  • 1965 : Mädchen in Samt und Seide (Decca D 19 725)

Retour aux onglets

Photos

Décorations et récompenses